assurance agricole

2 bonnes raisons pour souscrire à une assurance agricole

Sachez que l’agriculture est la principale industrie dans le monde. Elle tient en effet une place importante sur la vie économique et sociale. Elle constitue d’ailleurs la majorité des activités de la population mondiale. C’est pourquoi les compagnies d’assurance ont mis en place et proposent aux agriculteurs un système de couverture correspondant à leurs besoins. Pour bénéficier des protections et des formules suggérées par ces établissements, il est vivement recommandé de s’y souscrire. Pourquoi ?

Protéger l’exploitant

L’assurance agricole a également pour but d’offrir une protection à l’exploitant, surtout en cas de dommages causés à un tiers. Pour cela, l’agriculteur pourra, par exemple, souscrire à la responsabilité civile qui prend en charge la responsabilité de l’agriculteur vis-à-vis d’un tiers. À noter que dans ce cas, les dommages peuvent être causés par lui-même, par son matériel ou ses animaux. Il peut également s’agir d’un traitement des récoltes ou une pollution accidentelle.

Outre cela, l’assurance agricole peut même offrir une protection juridique à l’agriculteur, surtout s’il y a une mise en cause ou un préjudice subi dans le cadre de l’activité. Dans ce cas, l’exploitant agricole aura à sa disposition des informations juridiques pour qu’il puisse se défendre. Trouver une assurance agricole lui donnera aussi l’occasion de bénéficier d’un droit d’assistance, mais également d’une prise en charge des frais de justice.

Assurer l’exploitation agricole

L’assurance agricole, au même titre que l’assurance commerce ou encore l’assurance artisan, contribue à la protection de l’exploitation agricole des risques de sinistres et de litiges. Il est à rappeler que l’activité d’un agriculteur repose sur son exploitation agricole, donc il est impératif que celui-ci soit assuré. Pour bénéficier de cette couverture, l’agriculteur verse une cotisation mensuelle ou annuelle. Il peut choisir soit des assurances générales soit des assurances spécifiques à chaque activité agricole. Toutefois, il est également envisageable de prendre les deux.

Les assurances générales participent à couvrir le domaine agricole, entre autres, les bâtiments et les terrains en cas de sinistre comme l’incendie, la tempête et les dégâts des eaux. Elles permettent aussi d’assurer le matériel agricole, c’est-à-dire tous les engins qui sont utilisés dans le cadre de l’exploitation agricole que ce soit le camion, la remorque, le tracteur… Outre cela, elles prennent en charge la perte d’exploitation causée par un sinistre pour que l’agriculteur puisse retrouver une situation économique stable.

Concernant les assurances spécifiques, l’agriculteur peut choisir la formule qui correspond à son activité, qu’il soit un éleveur, un laitier, un céréalier, un viticulteur… D’ailleurs, ces couvertures peuvent compléter les assurances générales. Parmi ces assurances, on compte l’assurance viticole, l’assurance perte élevage, l’assurance remplacement, l’assurance risque climatiques… En cas de besoin, l’agriculteur peut faire appel à un courtier en assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *